[CARTE POSTALE #29] Ombeline et les plantes de la Réunion

Ombeline et les plantes de la Réunion_Photo Nils Savoye

J’arrive à Roland Garros, pas le tennis mais plutôt l’aéroport de La Réunion. On est en octobre 2019 et je découvre un temps et une lumière inconnus : chaleur moite, soleil plombant qui se reflète dans l’Océan Indien. Nous sommes trois et trois autres lurons arrivent à des horaires plus ou moins décalés. Six en tout, tous venus voir une normande camouflée parmi les plantes de la Réunion : Ombeline.

Dix minutes de voiture nous font arriver dans l’ancienne maison de la grand-mère de Steph, son copain. On nous sert un verre de rhum qui ravive les papilles et je vais avec Ombeline dans le jardin de la grand-mère pour qu’elle m’explique quelles sont ces plantes que je ne connais pas. Tout est utile, rien ne se perd. Petit tour du propriétaire avec notes du carnet en prime. Voici l’histoire des plantes de La Réunion – la face émergée de l’iceberg tout du moins.

L’efferalgan : mettre deux feuilles dans l’eau bouillante et paf la pastèque plus de mal de crâne ! Belle idée d’avoir ça sur une île où il y a autant de rhum.

Le zévi ou prune de Cythère : ça se mange en jus sucré avec de l’eau et du sucre ou alors en rougail, on le pile avec des touts petits piments verts.

Le pied de goyavier : Bébé goyave rouge sucré acide. Goyavier = petite goyave et non arbre de la goyave (la goyave est à l’arrière de la maison).

Le kalou pilé : épice bonne avec du massalé, la viande et le poisson.

Le combava : Le préf d’Ombeline. Avec de la crème pour le poisson. Dans la tapenade.

Cerise du Brésil : c’est pas très bon pour Ombeline. Mini citrouille un peu, les Créoles aiment bien. Ca fait tomber la fièvre comme le dit Steph. Même effet pour les feuilles de manguier.

Frangipaniers ! Ombeline et les plantes de la Réunion_Photo Nils Savoye

Frangipaniers : C’est juste joli.

Le quatre épices ! Ombeline et les plantes de la Réunion_Photo Nils Savoye

Le quatre épices : une feuille dans l’eau quand on fait bouillir la viande.

Le pied de chandelle ! Ombeline et les plantes de la Réunion_Photo Nils Savoye

Pied de chandelle : “c’est de la grosse merde ça sert à rien” dixit Ombeline.

Le café ! Ombeline et les plantes de la Réunion_Photo Nils Savoye

Le café : très dur à torréfier et tout. La grand-mère faisait son propre café.


Un son : La très bonne compilation de Strut Records sur le maloya fusion, mélange du maloya local – un ancêtre/cousin du séga mauricien pour faire court – avec funk, jazz et autres courants. Antoine de Nardi et Nils Savoye vous en parlaient dans leur podcast sur le papier (à écouter ici).

Un texte : Carnet de voyage de Nils Savoye

Un visuel : Photographies de Nils Savoye