L'escamoteur - Un son, un texte, un visuel > Le Sonotone > Traits de Marie #10 – Nic Mauskovic sous toutes ses coutures

Traits de Marie #10 – Nic Mauskovic sous toutes ses coutures

Nic Mauskovic - Marie Casaÿs pour L'Escamoteur

Sur ses deux albums sortis en 2013 et 2015, le Néerlandais Jacco Gardner joue tous les instruments que vous entendez. Tous, sauf un : la batterie. Et que fait un multi-instrumentiste néerlandais quand il ne joue pas de batterie ? Il fait appel à un batteur néerlandais : ici Nic Mauskovic. C’est donc en accompagnant Jacco dans sa pop psychédélique aux airs des sixties et de Air que Nic a commencé dans le showbiz. Depuis, il est aujourd’hui au sein de nombreuses formations qui chacune révèle une partie de sa sensibilité musicale. S’il a bossé avec Mild High Club sur leurs tournées, Reka & The Pussywarmers ou encore le groupe de rock Zambien Witch, il a récemment sorti avec son groupe The Mauskovic Dance Band son premier EP. C’est à cette occasion que nous vous livrons son top 3 du moment.

Altin Gün, l’Anatolie au goût du jour

De 1965 à 1968 le journal le mieux vendu dans la Turquie d’alors, Hurriyet, organise un concours musical : le « Altin Mikrofon », ou Micro d’Or. Pour faire simple, on demande de reprendre les traditions musicales du pays tout en composant avec certains instruments occidentaux. De ce mélange résulte un rock aux effluves psychédéliques, une subtile acculturation entre folklore turc et sonorités occidentales bien connues de nos oreilles. C’est ce concours qui a révélé les grandes figures de la musique turque, avec par exemple Cem Karaca dès la première édition. C’est dans l’histoire musicale ce qui ressemble le plus à ce qu’Altin Gün propose avec leur premier album. A côté de morceaux originaux, ils reprennent justement des hymnes de cette période, dont le Yaz Gazeteci de Selda Bağcan sorti quelques 10 ans plus tard, qu’on peut traduire par “Ecris, journaliste”. Des paroles au goût du jour quand on repense à la situation actuelle de la Turquie.

Bruxas et le début du tropicalisme

Bruxas ne réunit personne d’autre que… Nic Mauskovic et Jacco Gardner. Cette fois-ci la pop psychédélique laisse place à un projet bien plus ancré dans les sonorités électroniques. La preuve avec une signature chez le label du festival hollandais Dekmantel. Si le premier est donc dans la turquitude, celui-ci serait un peu plus deep. Là comme ça il me ferait penser à Hubert Bonisseur de La Bath sur une plage brésilienne. Beaucoup plus de sensualité, des nappes sonores qui s’ajoutent petit à petit pour créer une ambiance de total bien-être. On reste donc dans l’esprit des bons trips de Jacco Gardner.

The Mauskovic Dance Band, espace de LIBERTES pour Nic Mauskovic

Pour ce projet, Nic bosse sur Soundway Records, label né dans la réédition notamment des Béninois de l’orchestre Poly-Rythmo du Cotonou pour ensuite produire du sang neuf. Il a compté dans ses rangs le très bon Lord Echo et d’autres beautés qu’on garde précieusement dans notre collection. C’est cet EP qui nous amène ici aujourd’hui et c’est lui qui ouvre notre playlist. Il est intéressant en parlant avec Nic Mauskovic de voir que, comme bien d’autres groupes avant, leur musique est nourrie de celle qu’ils écoutent quand ils sont en tournée. Celle qu’ils écoutent tant dans les bars et salles de concerts que leur van. L’idée étant que tournée rime avec découverte de nouvelles cultures, élargissement des perspectives et donc retranscription de ces expériences.

Mélangeant une ribambelle de références musicales qui iraient du dub à la cumbia en passant par une certaine perception du disco, on a alors affaire à un pot pourri sous forme de kaléidoscope. Entendre par là que si vous écoutez l’ensemble de notre playlist, vous verrez que Nic Mauskovic touche à peu près à tout. Il précise néanmoins que ce projet, dont il est l’instigateur, est sans doute celui où il s’affirme le plus, hors des contraintes de genre et d’identité des autres groupes.

 

Signature et crédits :

Le son : L’EP Down In The Basement n’est plus forcément dispo en première main mais le voici sur Discogs. Surtout, The Mauskovic Dance Band sera en concert mardi au Supersonic. Le lien de l’événement (gratuit) ci-contre -> The Mauskovic Dance Band en concert tout gratuituit

Le texte : Nils Savoye

Le visuel : Tout grand merci à Marie Casaÿs qui s’est ici inspirée d’une photo trouvée sur les internets.

Related posts

Comment