Sorties de septembre

Sorties de Septembre - Une illustration de Mélisande Girard pour L'Escamoteur

« Août mûrit, septembre vendange. En ces deux mois tout bien s’arrange. » Voilà ce qui se dit dans les chaumières qui ont encore un peu de respect pour la tradition et qui demeurent persuadées que, oui, il y a encore des saisons.

Mais face à cette sagesse populaire, il y a la naïveté contemplative d’un Jean-Baptiste Massillon : « Ces grappes de raisin qu’on trouve encore après la vendange et qui ont échappé à la diligence du vendangeur. » En 1718, il y a peu de chances pour que ce dernier fît référence aux petits artistes sans communiqués de presse oubliés des médias. C’est le parti pris que nous prenons : une vendange du septembre hors des sentiers battus. Quelques noms qui vous diront peut-être quelque chose, mais quitte à parler du présent autant mettre en avant ceux que vous n’entendez pas chez les autres. Comme dirait l’autre : « C’est un petit vin, un peu râpeux. Mais je l’ai à très bon prix. »  Si tu trouves la référence on t’envoie un poème sur les vendanges.

A retenir :

Un événement : Blu Samu joue à Paris le jeudi 18 octobre à l’occasion du MaMA festival. C’est 24 balles et il y aura plein d’autres trucs. Lien ici.

Le retour de Matmatah : C’est une blague mais presque pas.

Un album : Pour les férus de claviers, on recommande chaudement l’album de Sebastian Gondera. C’est une réédition de son travail en chambre à la limite des années 80 et 90. Le Raccourci est disponible sur le Bandcamp du label auteur de cette réédition, Efficient Space.

Tracklist de septembre :

Off The Meds – Currency Low, chez Studio Barnhus -> label sorti tout droit de Stockholm et compte parmi ses poulains les très bons Shakarchi & Stranéus ou encore HNNY. Là ils ont sorti une énorme compilation de 19 titres avec tous leurs poulains, elle est super top.

HDBeenDope – For The Record -> jeune rapeur découvert au Macki Music Festival, lourd lourd lourd.

Blu Samu – Goose (Prod.GTZ) -> acolyte de nos héros du 77. Jeune rapeuse lusitano-belge à suivre de près…

We Hate You Please Die – Melancholic Rain, chez Kids are Lo-Fi Records -> Qui de mieux placé qu’un groupe rouennais pour évoquer la pluie ?

Dizzy K. Falola – I’ll Never Love Again -> un morceau qui date de 1982 mais qui vient d’être réédité. Petit riff initial qui rappelle un certain MJ, vous ne trouvez pas ?

Jun Kamoda – Nightmare Club, chez Black Acre Records -> on dérive vers un édit chatoyant, rien à dire de plus

Orange Tree Edits – Para Ti (CC Rework), chez Orange Tree Edits -> on dérive vers du encore plus chatoyant, c’est facile comme tout mais ça marche à tous les coups

Bellaire – Spiritual Thang, chez AOC Records -> on reste sur du facile comme tout qui marche à tous les coups en se penchant sur de la house à 4 temps (comptez 1,2,3,4 sur le rythme et vous saisirez bien vite)

The Patchouli Brothers – He Wonders, chez Whiskey Disco -> tout est dans le titre

Auntie Flo – Nobody Said It Would Be Easy, chez Brownswood Recordings -> la playlist prend une tournure mélancolique

CYRIL CYRIL – Colosse de Rhodes, chez Born Bad Records -> qui dit mélancolie dit regarder un film

Sebastian Gandera – Chienne De Vie, chez Efficient Space -> qui dit mélancolie dit aigreur

Miljon – What Does It Take -> lancinant et peut-être sans intérêt mais, on sait pas pourquoi, encore une fois ça a pris sur nous

Matmatah – Les Moutons (Jack Essek Edit) -> Improbablement bon.

Signature et crédits :

Le son : Sélection de Nils Savoye

Le visuel : Mélisande Girard

[JEU CONCOURS] Si tu trouves qui dit « C’est un petit vin, un peu râpeux. Mais je l’ai à très bon prix. » et dans quel film, on t’invite à dîner avec nous ! Envoie-nous un message sur les réseaux sociaux ou par mail à contact@lescamoteur.fr

Related posts

Comment