Sorties de septembre

Sorties de Septembre - Une illustration de Mélisande Girard pour L'Escamoteur

“Août mûrit, septembre vendange. En ces deux mois tout bien s’arrange.” Voilà ce qui se dit dans les chaumières qui ont encore un peu de respect pour la tradition et qui demeurent persuadées que, oui, il y a encore des saisons.

Mais face à cette sagesse populaire, il y a la naïveté contemplative d’un Jean-Baptiste Massillon : “Ces grappes de raisin qu’on trouve encore après la vendange et qui ont échappé à la diligence du vendangeur.” En 1718, il y a peu de chances pour que ce dernier fît référence aux petits artistes sans communiqués de presse oubliés des médias. C’est le parti pris que nous prenons : une vendange du septembre hors des sentiers battus. Quelques noms qui vous diront peut-être quelque chose, mais quitte à parler du présent autant mettre en avant ceux que vous n’entendez pas chez les autres. Comme dirait l’autre : “C’est un petit vin, un peu râpeux. Mais je l’ai à très bon prix.”  Si tu trouves la référence on t’envoie un poème sur les vendanges.

A retenir :

Un événement : Blu Samu joue à Paris le jeudi 18 octobre à l’occasion du MaMA festival. C’est 24 balles et il y aura plein d’autres trucs. Lien ici.

Le retour de Matmatah : C’est une blague mais presque pas.

Un album : Pour les férus de claviers, on recommande chaudement l’album de Sebastian Gondera. C’est une réédition de son travail en chambre à la limite des années 80 et 90. Le Raccourci est disponible sur le Bandcamp du label auteur de cette réédition, Efficient Space.

Tracklist de septembre :

Off The Meds – Currency Low, chez Studio Barnhus -> label sorti tout droit de Stockholm et compte parmi ses poulains les très bons Shakarchi & Stranéus ou encore HNNY. Là ils ont sorti une énorme compilation de 19 titres avec tous leurs poulains, elle est super top.

HDBeenDope – For The Record -> jeune rapeur découvert au Macki Music Festival, lourd lourd lourd.

Blu Samu – Goose (Prod.GTZ) -> acolyte de nos héros du 77. Jeune rapeuse lusitano-belge à suivre de près…

We Hate You Please Die – Melancholic Rain, chez Kids are Lo-Fi Records -> Qui de mieux placé qu’un groupe rouennais pour évoquer la pluie ?

Dizzy K. Falola – I’ll Never Love Again -> un morceau qui date de 1982 mais qui vient d’être réédité. Petit riff initial qui rappelle un certain MJ, vous ne trouvez pas ?

Jun Kamoda – Nightmare Club, chez Black Acre Records -> on dérive vers un édit chatoyant, rien à dire de plus

Orange Tree Edits – Para Ti (CC Rework), chez Orange Tree Edits -> on dérive vers du encore plus chatoyant, c’est facile comme tout mais ça marche à tous les coups

Bellaire – Spiritual Thang, chez AOC Records -> on reste sur du facile comme tout qui marche à tous les coups en se penchant sur de la house à 4 temps (comptez 1,2,3,4 sur le rythme et vous saisirez bien vite)

The Patchouli Brothers – He Wonders, chez Whiskey Disco -> tout est dans le titre

Auntie Flo – Nobody Said It Would Be Easy, chez Brownswood Recordings -> la playlist prend une tournure mélancolique

CYRIL CYRIL – Colosse de Rhodes, chez Born Bad Records -> qui dit mélancolie dit regarder un film

Sebastian Gandera – Chienne De Vie, chez Efficient Space -> qui dit mélancolie dit aigreur

Miljon – What Does It Take -> lancinant et peut-être sans intérêt mais, on sait pas pourquoi, encore une fois ça a pris sur nous

Matmatah – Les Moutons (Jack Essek Edit) -> Improbablement bon.

Signature et crédits :

Le son : Sélection de Nils Savoye

Le visuel : Mélisande Girard

[JEU CONCOURS] Si tu trouves qui dit “C’est un petit vin, un peu râpeux. Mais je l’ai à très bon prix.” et dans quel film, on t’invite à dîner avec nous ! Envoie-nous un message sur les réseaux sociaux ou par mail à contact@lescamoteur.fr

Related posts

Comment