L’Escamoteur, Mandrake, Tintin

Tintin ou L'Escamoteur de Rémy Louchart

L’Escamoteur, de Jérôme Bosch, a également pour titre Le Jongleur, Le Bouffon, Le Prestidigitateur. Il est conservé dans un coffre-fort à Saint-Germain-en-Laye. Une façon d’escamoter : conserver un tableau à l’abri des regards et du temps. Ce n’est plus l’artiste se comparant à un joueur de bonneteau ; c’est le personnage peint qui a doublé le peintre, prenant plusieurs noms d’emprunt (4).

Pour conserver une œuvre, on aurait pu ne faire aucun tableau du tout (cf. Mandrake, dont le visuel est l’un des reflets). Un tableau non-existant sera toujours mieux protégé. Nul besoin de l’escamoter lui-même ou à notre vue.

Page 35 de L’Île noire, Milou, après avoir bu du whisky, voit Tintin en double et dit à l’un des deux : « tu ne m’avais jamais dit que tu avais un frère jumeau ». Dès lors, le double de Tintin assure le reste de l’aventure. Un des méchants ne s’y trompe pas lorsqu’il déclare, en le voyant sur l’île : « le fantôme de Tintin ! ».

Cette présence du double explique que Tintin découvre page 49 des « faux-monnayeurs ! » alors qu’il a déjà découvert les mêmes « faux-monnayeurs ! » page 27. Le double de Tintin ignore tout de ce qui s’est passé avant la page 35, date de son entrée en scène.

Tintin revient à la fin de l’histoire reprendre sa place au double, à l’intérieur du gorille terrifiant l’île. Le gorille n’est pas tout noir, comme les gorilles ; il a la peau couleur Tintin, parce que c’est Tintin, déguisé en gorille. Milou est le seul que le gorille ne maltraite pas ; il ne peut pas, puisque c’est Tintin. Le double lance une pierre à Tintin, qui lui en lance une deux fois plus grosse. Le double porte un béret bleu, dont Tintin s’affublera également.

À la fin de l’histoire, la foule fuit en voyant Tintin le gorille poindre derrière son double ; ils ont
compris, dès lors, que Tintin debout sur le quai n’est que son double. Enfin, le double explique les inexplicables 5 dernières vignettes du livre, où Dupond et Dupont (des doubles) refusent de monter dans l’avion avec Tintin (qui porte à nouveau son imperméable clair, à la différence du double). C’est que le double leur avait dit, alors qu’il prenait l’avion page 37, « attendez-moi ! … Je reviendrai ! » ; et ils l’attendent.


La vidéo est par ici

Le mot de passe, magnanime nous vous le donnons : 5

Un son, un texte et un visuel de R.