L'escamoteur - Un son, un texte, un visuel > Le Troisième Œil > Cinéma > Les BO des films qu’il ne fallait pas louper cet été !

Les BO des films qu’il ne fallait pas louper cet été !

Marion Piauley et Louise Canguilhem pour L'Escamoteur

Cet été c’était la canicule et certaines ont trouvé le bon goût de la fuir dans des salles noires, armées de patience et d’amour pour ces toiles qui nous font rêver. “Le grand écran, pas la petite lucarne” comme dirait l’autre. Hélas, pensant seulement à fuir le brûlant bitume, notre envoyée spéciale a oublié de filmer l’écran pour vous livrer une version pirate du film… Elle a préféré rester dans le légal avec une compilation de BO. Ce qu’elle a retenu, ce sont donc ces 13 titres que nous vous livrons sous forme de playlist sponsorisée par YouTube qui nous donne pour l’ occasion un très gros chèque.

En échange, nous vous proposons un jeu. Si vous parvenez à faire correspondre les titres aux films dont ils constituent la BO alors vous aurez droit à toute notre considération. Par là, entendez qu’un mail envoyé à contact@lescamoteur.fr avec les bonnes réponses sera suivi d’un mail envoyé par contact@lescamoteur.fr avec des mots d’amour en un poème qui vous sera dédié. A vous de jouer !

PS : Si vous êtes intrigués par ces flims, vous avez accès à la bande-annonce de chacun quand vous cliquez sur son titre.

5 films :

Dogman, de Matteo Garrone

Under the silver lake, de David Robert Mitchell

How to talk to girls at parties, de John Cameron Mitchell

Le monde est à toi, de Romain Gavras

Blackkklansman, de Spike Lee

13 titres pour 5 BO :

BICEP – Glue 

Bear In Heaven – You Do You 

Mellow Man Ace – Feel Tha Steel (ft. Sen Dog)

The Velvet Underground – I Found a Reason

Africa – Toto

Jamie xx – OBVS & The Rest Is Noise

Gershwin & Tony Ronald – Verano

PNL – Le Monde ou Rien

Edwin Hawkins Singers – Oh Happy Day

James Brown – Say It loud, I’m Black I’m Proud

Prince – Mary Don’t You Weep

The Temptations – Ball Of Confusion

 

Signature et crédits :

Le son : Sélection de Louise Canguilhem

Le texte : Nils Savoye

Le visuel : Marion Piauley

Related posts

Comment