Qui sommes-nous ?

Graphiste pour la presse jeunesse et illustratrice à mes heures perdues, ancienne danseuse et nouvelle toulousaine, j'aime bien sortir mes pinceaux et mes tubes de gouache à l'occasion. Du soleil, du rose, des paillettes et des bonnes ondes : THIS IS WHAT LIFE IS ABOUT !
Jeune pigiste au parler pittoresque et amateur de langue verte d’Audiard. C’est un grand lecteur éclectique, passionné de bandes-dessinées, pouvant sauter des romans de la beat génération à Balzac et de Dostoïevski aux mythes indiens d’Amérique du Nord. Co-responsable de l’événementiel à temps-partiel thérapeutique.
L’enfance d’Albane n'est pas bercée par les comptines d’Henri Dès mais par les sons de Depeche Mode, Front 242 et New Order dont son père est fan. Petit à petit elle se fait sa propre culture musicale tout en gardant un fort attachement à ces sons new age, acid et industriels des années 1990. Consciente des enjeux socio-culturels actuels du milieu de la techno, elle réalise en 2017 son mémoire universitaire: « La techno : un processus de légitimation ». Ce qu’elle aime tout particulièrement, c’est le côté inclusif de cette musique qui s’exprime à travers ces fêtes messianiques où les danseurs communient ensemble dans un espace/temps suspendu.
Pierre-Yves Liberatore, responsable événements de L'Escamoteur
Latest from Pierre-Yves Liberatore
Julia Bourdet est graphiste, mais parfois elle dessine aussi.
Vraiment les biographies, ce n'est pas mon truc, Mais qu'est ce que je pourrais vous raconter de sympa sur moi ? Que j'aime la vie, la croque à pleine dent ? Oui oui, que je dessine pour moi mais aussi beaucoup pour les autres, que j'aime partager et éveiller des émotions chez mon ami l'être humain ? Tout à fait, Que je peins les concerts et les musiciens en Live depuis longtemps et que j'ai hâte d'être au prochain ? Qu'il y a un grain de folie et plein d'autres choses.
Je soutiens et participe à l’association l’Escamoteur depuis ses débuts. Je profite du melting-pot intellectuel et manuel de l’association pour faire des choses que le quotidien ne m’offre pas. Ainsi j’ai pu avoir le statut de trésorière, groupie, vendeuse, porteuse de projets, croqueuse d’événements, danseuse professionnelle, conceptrice de bons points, penseuse de goodies, éditorialiste, couturière, décoratrice, cuisinière, arbitre d’olympiades et présente. Le reste du temps je suis artiste plasticienne et creuse les questions entre ligne, variation et infini. Vous êtes les bienvenus à l’atelier pour voir et comprendre en vrai.
Après plus d'une dizaine de déménagements et la longue élaboration d'un CV Frankenstein, ma mère aime encore me répéter en levant les yeux au ciel « mais quand est ce que tu vas te trouver »... Elle n'a pas encore compris que j'ai l'intention de chercher pendant encore longtemps, et si possible, là où on ne m'attendra pas.
L'homme couteau-suisse qui voue son existence au beau sans toujours comprendre son utilité. Celui qui dit beaucoup "au fait" dans le podcast La Collec' aussi. Celui qui garde un peu trop la bouche ouverte au risque de baver sur les vinyles quand il mixe. Mot d'ordre : allez vite, je me charge de prendre le temps.
Dramaturge en herbe, je me passionne pour les arts, pour les récits romantiques, et pour les fêtes emplies de monde et de bonne musique. Et c’est tout à fait ça, pour moi, l’Escamoteur : ça commence par une histoire d’amour en vacances, ça me fait vous écrire sur ce qu’il faut voir, faire et découvrir et ça réunit tout Paris autour de DJ sets endiablés. Sans parler du nom même de l’association qui est, disons-le, tout à fait théâtral, car n’est-ce pas l’essence même du théâtre que d’escamoter, de feindre et de mentir pour mieux vous dire la vérité ?
Hello ! Je m'appelle Marie Casaÿs, je suis illustratrice indépendante basée depuis 2015 à Paris. Je dessine des majoritairement des portraits (artistes, entrepreneurs...) et des corps érotique (majoritairement féminins) au crayon de bois ou avec des crayons de couleurs sur papier. On m'identifie surtout via mes portraits en dessin de DJs techno et mes illustrations et stickers très colorés de fesses ;) C'est sur Instagram que je suis le plus active pour parler de mes projets, on se retrouve là-bas après :) ? xx MC
Romanebonsoir est née le 29 juin 1994 à Marseille. Est-ce un hasard si cet heureux événement advient deux-cents ans après qu’on ait brièvement rebaptisée la cité phocéenne « Ville-sans-nom » ? Oui. Car Romanebonsoir ne tarde pas à s’emparer d’un crayon, et à dessiner directement sur internet (voyez plutôt), sauvant ainsi la vie de milliers d’arbres.